*

Crabe chinois à mitaine

IcôneDes pinces velues indésirables

Autre espèce invasive, le crabe chinois à mitaine, venu d’Asie, a été signalé pour la première fois dans le fleuve Saint-Laurent au milieu des années 2000. Une nouvelle inquiétante puisque le crustacé compte parmi les 100 espèces les plus envahissantes de la planète, selon l'Union internationale de conservation de la nature. Pouvant vivre dans l’eau douce comme dans l’eau salée, ce crabe très robuste, dont la particularité est d’avoir des pinces poilues, engendre un risque d’érosion en raison des galeries qu’il creuse dans le sable sous l’eau. En outre, les œufs d’espèces comme le saumon et la truite font partie de son alimentation, ce qui représente une menace sérieuse pour la reproduction de ces poissons, comme le crabe se reproduit en grand nombre. Heureusement, aucun individu n’a été recensé entre 2007 et 2012, ce qui laisse croire que le fleuve sera peut-être épargné par l’invasion, sans doute en raison de sa température froide qui ne convient pas au développement des larves du redoutable crabe.

Fermer